Bleu de travail

« Tuta blu » c’est un livre extraordinaire de sincérité. L’auteur, Tommaso Di Ciaula, parle de la condition ouvrière à travers le récit de sa vie dans les années 70 dans les Pouilles en Italie. Il nous livre l’intimité de son quotidien sans concession : ses états d’âme, ses joies, ses espoirs et ses peines, entre l’abrutissement de son travail à l’usine et ses souvenirs d’enfance. C’est tout simplement magnifique et surtout authentique. (Editeur : Actes Sud – 2002)

Extraits :

« Je me sentais plus fatigué que jamais. Les heures passaient lentement. Huit heures de travail. Pourtant je ne reste jamais huit heures à manger. Huit heures de suite à dormir, huit heures de suite à m’amuser toujours, huit heures à faire l’amour, et pourtant ici je dois rester à travailler pendant huit longues heures. »

« On était alors des pauvres gens, plus pauvres que maintenant ; mais on était plus gais, on riait pour un rien, et pourtant on peinait comme des bêtes, mais on était plus tranquilles parce qu’il n’y avait personne pour venir nous casser les couilles, personne à qui rendre des comptes, si tu versais ton sang tu le versais pour toi-même. »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s